Philippe PATERNOLLI

 

Philippe Paternolli est né en 1961 à Versailles. Il a grandi dans la banlieue est de Paris, avant de vivre à Nîmes,
Blois, Mazamet, Albi, Marseille et actuellement à Aix-en-Provence. Avec lui, on a affaire à un romancier doublé
d’un éclairagiste qui manie la « poursuite » avec brio pour éclairer l’endroit « où ça se passe ». Après “ La percée de Quasdanovitch ” aux Éditions Itinéraires en 2000, “ Mélodies malsaines ”, aux Éditions de la Bastide en 2001
et “ Alpes noires ” puis “Camarguestan ! ” (Prix Instant polar 2013) aux éditions du Caïman en 2011, “Carré noir sur fond noir“ est son cinquième polar.

 

 

Printemps 2014. Jacques Delaunay est mort. Le ban et l’arrière-ban de la République sont réunis à Marseille pour un dernier hommage à l’ancien Président du Conseil d’État, quand survient l’explosion. Installé depuis quelques mois au pied de la montagne Sainte-Victoire  avec Claire, sa compagne, Erno sait que l’enquête va lui être confiée.Une enquête au cours de laquelle il croisera de mystérieux Kurdes et retrouvera Dominique Saint-Calais, le patron du Cube – les Services Secrets Spéciaux, cabinet noir de la République.Erno retrouvera également à ses côtés l’inspectrice Magali Sauve, de nouveau opérationnelle suite à son amputation, grâce à une prothèse high-tech.Il devra aussi composer avec la disparition subite de Claire.Tout ce petit monde se lancera à la recherche de six énigmatiques tableaux dérobés dans l’appartement aixois de Jacques Delaunay, des peintures qui pourraient bien être la clé d’un scandale politico-financier.Une enquête toute en trompe-l’œil, en illusions, vrais mensonges et fausses vérités, qui emportera Erno d’Aix-en-Provence à la Savoie en passant par Marseille et le pays de Banon, pour revenir se conclure dans les ruelles du vieil Aix.Une enquête où tout semble relever de la manipulation. À moins qu’il ne s’agisse d’une parfaite illusion : un carré noir sur fond noir.

12 x 19 cm, 232 pages, 12 euros


 

Qui en voulait à Laura Fournieux au point de l'assommer et de la jeter, encore vivante, au fond d'une crevasse ? C'est ce que devra découvrir Vincent Erno, commissaire à Chambéry, qui pourra enfin s'arracher à son ennui et aux copies des nus du peintre Egon Schiele... Il ira de surprise en surprise en découvrant une multitude de pistes et autant d'assassins potentiels. Qui, des barons de la politique locale, des guides de haute montagne, des membres de la secte du « Nouveau pardon », du patron du bar « le Quatre Sans Cul », qui en voulait à Laura Fournieux ?

12 X 19 cm, 168 pages

Editions du Caïman



Réagir


CAPTCHA