Laurent MALOT

LAURENT MALOT

Laurent Malot ©Sophie Finot Sophotographie

 

Laurent Malot a commencé à écrire à 19 ans parce qu’il rêvait de travailler avec Steven Spielberg ou Clint Eastwood. Il gagne ses premiers droits d'auteur grâce à des fictions radio. Il écrit ensuite des pièces de théâtre, des scénarios. Son premier roman, De la part d'Hannah (Robert Laffont, 2014) a conquis près de 25 000 lecteurs. Mêlant habilement thriller politique et roman noir, L’Abbaye blanche est son premier polar. En 2017, il publie Lucky Losers, une comédie sociale à l’anglaise dont les droits audio ont déjà été achetés.

 

L’Abbaye blanche

 

 

Meurtres, amour et conspiration : une recette de la manipulation.

À Nantua, dans le Jura, Mathieu Gange élève seul sa fille de six ans. Sa femme a disparu depuis plusieurs mois sans donner d’explication. Flic intègre, il fait ce qu’il peut pour assurer sa mission, quand soudain la violence s’abat sur ce coin du monde où il ne se passe presque jamais rien.

Deux hommes sans lien apparent sont assassinés coup sur coup, puis on retrouve un cadavre mutilé dans la forêt. À mesure qu’il démêle les fils, Gange est entraîné dans une enquête dont les enjeux le dépassent. Notables véreux, secte, affaire d’État : le cocktail est explosif. Mais Gange ne peut pas renoncer. La disparition de sa femme n’est peut-être pas innocente...

Editions Bragelonne

http://www.bragelonne.fr/livres/View/l-abbaye-blanche

 

DE LA PART D’HANNAH

 

Jeune héroïne astucieuse à la gouaille irrésistible, dans un « Clochemerle » des années 1960, Hannah est une nouvelle Zazie au charme contagieux.

 

« Tu es en train de grandir, Hannah, ça n'est jamais facile.

? Ça fait bientôt onze ans que je grandis ! Je vois pas pourquoi ce serait plus difficile aujourd'hui.

? Ça l'est parce que tu arrives à un tournant.

Je voyais pas ou elle voulait en venir, mais du coup ça m'intéressait. Je me suis allongée dans l'eau et j'ai attendu.

? Et parce que tu n'as pas une vie normale.

? Une vie normale, c'est si maman était pas morte ?

? C'est ça. Si tu avais vécu avec ta mère et si ton père avait su l'aider.

Elle a un peu pâli et je me suis demandé si elle regrettait pas d'en avoir trop dit. Comme elle disait plus rien, j'ai repassé dans ma tête ce qu'elle venait de dire.

? L'aider à quoi ? »

 

Hannah a dix ans et un caractère bien trempé. Elle vient de passer trois ans dans un sanatorium, lorsque, du jour au lendemain, on décrète qu'elle n'est plus malade et doit rejoindre son petit village de Dordogne. À La Chapelle-Meyniac, les cancans des mégères vont bon train. Hannah s'en méfie. En 1961, en pleine guerre d'Algérie, les blessures de la Seconde Guerre mondiale ne sont pas cicatrisées. Rien de pire que les rumeurs, surtout lorsqu'elles concernent votre mère...

 

Editions Robert Laffont

http://www.laffont.fr/site/de_la_part_d_hannah_&100&9782221135549.html

 



Réagir


CAPTCHA