Un trop grand silence

Un trop grand silence

Livre 2 : la virgule

 

Lou Vernet

Editions Border Line / 2017

 

"Ne dis pas quel silence, dis je n'entends pas"*

 

Entre polar et littérature dite "blanche" ce livre reste non identifiable, l'auteure elle-même s'interroge. Comme pour tout objet peu identifiable on tente les comparaisons, avec tout ce que cela a de maladroit et carrément à côté de la plaque. Ici j'oserai penser (et à jeun en plus) à ce disque de jazz "My favorite Things" de Coltrane et Dolphy en 1962. Dans ce livre ça balance aussi par l’écriture, le rythme et on retrouve les thèmes classiques de l'enquête, un flic, un privé de beaucoup de choses, les petits bistrots sympas comme dans l'épisode 1 (La toile aux alouettes) et puis il y a les impros ... le kaléidoscope du déroulement, les belles sorties de route car ici rien de linéaire dans le récit. Bien sûr ça peut "dérouter" comme Coltrane à un peu dérouté les habitués du New Orléans (belle ville, n'est-ce pas Sacha?) mais les amateurs de polars aiment et savent aussi être dérangés.

L'intrigue est étroitement mêlée à notre passé récent mais faut pas tout confondre surtout quand ça se ressemble trop. On vit donc au travers les vies de divers personnages l'ambiance de cette période des attentats à Paris et comme dans un polar à l'ancienne et les réponses ici aussi ne sont pas convenues. Chaque personnage porte une parcelle de notre société avec ce quelle a de répulsif, d'attachant de générosités et de lâchetés... Dans cette époque où quand on a rien à dire il faut que ça se sache, entendez, lisez des mots qui vous disent ce monde pour le plaisir d'une autre lecture.

 

Bernard C.

 

* Saadi, poete persan du XIIe



Ajouté le 03/02/2018 par Bernard C - 1 réaction Readers of the cat

Les réactions

Avatar Céline PATEY

Hate de le lire  , belle critique !

Le 05-02-2018 à 09:29:30

Réagir


CAPTCHA